Quel choix pour du soutien scolaire ?

Formation professionnelle

Quel choix pour du soutien scolaire ?

Vous ressentez la nécessité de mettre en place un soutien scolaire pour votre enfant, mais vous ne savez pas quelle forme sera la plus adaptée à son cas ? Il existe en effet plusieurs types de soutien scolaire (cours particuliers, cours collectifs, stages…) et il est parfois compliqué de savoir quelle sera la formule gagnante.

Pour vous aider à faire votre choix, il est utile de discuter avec un professionnel. Celui-ci pourra vous orienter en prenant en compte l’âge de l’élève, ses difficultés, sa manière de travailler mais également ses objectifs et ses motivations. Cette discussion, menée avec l’élève et sa famille permet de mieux le connaître et de lui proposer un soutien adapté et efficace.

Voici les questions à se poser lorsqu’on réfléchit à mettre en place un soutien scolaire et quelques pistes pour faire le choix le plus pertinent.

Le soutien scolaire, pour qui ?

Un soutien scolaire peut être mis en place à tous les moments de la scolarité. Du primaire au supérieur, il n’y a pas d’âge pour en bénéficier ! En primaire ou au début du collège c’est l’accompagnement et l’aide au devoir qui primera tandis qu’ensuite un soutien plus ciblé par matière sera privilégié.

Les élèves en difficulté scolaire seront évidemment les premiers concernés par le soutien scolaire. Le but est double : apporter une aide pour la compréhension des cours et combler les lacunes à l’origine des difficultés. On posera ainsi les bases d’un apprentissage efficace et d’une reprise de confiance en soi. Une fois ce but atteint, les apprentissages deviendront plus efficaces et plus aisés.

L’élève peut aussi, sans rencontrer de difficultés particulières, souhaiter améliorer ses résultats. Le soutien consistera alors à approfondir les notions abordées et à se confronter à des exercices complexes. Ainsi, l’élève sera amené à mener une stratégie de résolution et à mobiliser des connaissances transversales. Les apprentissages futurs s’en trouveront facilités et l’intérêt pour la matière renouvelé !

Le soutien scolaire, dans quel but ?

L’objectif premier du soutien scolaire est d’augmenter ses notes. Ce n’est pourtant pas un but en soi. Quelle est la motivation derrière une amélioration des résultats scolaires ?

Vaincre ses difficultés

L’apparition de difficultés scolaires peut être mal vécue : perte de confiance en soi, renoncement face aux difficultés et décrochage. Il est alors utile d’apporter une aide à l’élève pour l’aider à surmonter ces problèmes. Un accompagnement peut lui faire franchir un cap et retrouver le chemin de la réussite. Il suffit parfois d’un professeur à l’écoute et bienveillant pour remettre un élève en selle.

Apprendre à travailler

Une baisse des résultats scolaires vient parfois d’une mauvaise organisation du travail. Quand les apprentissages se complexifient, ce sont les bonnes méthodes de travail qui permettent de faire face à ces nouveaux défis. Mais la méthodologie, ça s’apprend et ça se travaille ! Ainsi, lors des cours de soutien, le professeur profitera des exercices traités pour rappeler la méthodologie de résolution de problèmes. En cas de difficultés plus importantes, il faut revoir toute la méthode de travail (organisation du temps de travail, méthodes d’apprentissage et de validation des acquis…). Il est alors utile de mettre en place une aide spécifique sous forme de cours de méthodologie. Bien souvent, quelques heures suffisent pour acquérir de bonnes habitudes et gagner en efficacité.

Préparer une échéance

À l’approche d’un examen ou d’un concours il est souvent nécessaire d’avoir une préparation particulière. Le travail va s’intensifier et les exercices traités vont se calquer sur le format de l’examen. Un soutien scolaire adapté à l’examen visé permettra à l’élève de se familiariser avec le format et les conditions de l’épreuve. Le travail sera vraiment spécifique et mettra l’accent sur les notions attendues lors de l’épreuve.

Se donner les moyens de ses ambitions

Lorsque l’élève sait le cursus qu’il souhaite suivre, que ce soit au lycée ou dans le supérieur, il serait extrêmement frustrant pour lui de ne pas pouvoir l’intégrer faute de résultats suffisants. Pour cela, il faut en amont mettre l’accent sur les matières cruciales pour la filière souhaitée. Ainsi,  en seconde c’est le choix des spécialités de première qui sera à considérer, tandis que les études supérieures visées orienteront les efforts de première et terminale. En effet, l’orientation post-bac se joue aussi sur les résultats obtenus en première, notamment ceux des épreuves de  contrôle continu. Cela souligne la nécessité de réfléchir en amont à son orientation, afin de se donner toutes les chances de poursuivre des études en adéquation avec les aspirations de l’élève.

À quel moment mettre en place un soutien scolaire ?

La décision de proposer un soutien scolaire à l’élève doit intervenir suffisamment tôt quand les premières difficultés arrivent. On  évitera ainsi l’accumulation de lacunes qui entraîneront elles-mêmes de nouvelles difficultés et un retard difficile à combler. Dans les faits, le besoin de soutien se fait souvent sentir à la rentrée scolaire ou à la fin du premier trimestre. Une fin d’année moins bonne ou un passage au niveau supérieur avec les spécialités souhaitées obtenu « sur le fil », dénotent une fragilité dans les acquis. Dans ce cas, la mise en place d’un soutien scolaire devra se faire dès la rentrée scolaire. Si c’est le passage d’un niveau au niveau supérieur qui entraîne des difficultés (passage au lycée, exigences supérieures en première…) la baisse des résultats se constate à la fin du premier trimestre, il faut alors intervenir sans tarder.

Le besoin de soutien scolaire peut aussi intervenir à l’approche d’un examen ou d’un concours. La préparation étant spécifique à l’épreuve, un soutien ciblé, même sur une courte période, pourra être bénéfique.

Quel mode de soutien scolaire choisir ?

Il existe trois formules principales de soutien scolaire : les cours particuliers, les cours collectifs et les stages. Chaque mode a ses spécificités qui en font un choix plus ou moins adapté à la situation de l’élève. Les critères principaux de choix du mode de soutien scolaire vont être l’âge et le tempérament de l’élève, les matières souhaitées et le but poursuivi.

Les cours particuliers

Les cours particuliers permettent un suivi important et totalement personnalisé. Le professeur se consacre totalement à son élève pour toute la durée du cours. Il détecte immédiatement les difficultés de l’élève et adapte son cours en conséquence. C’est un soutien particulièrement adapté aux élèves jeunes et encore peu autonomes.

Ce mode présente de plus une souplesse d’organisation. Les professeurs peuvent en effet souvent adapter les horaires en fonction des disponibilités et des besoins de l’élève. Il est alors possible de modifier les horaires lorsque l’emploi du temps de l’élève change, d’augmenter la fréquence des cours à l’approche des examens…

Les cours collectifs

Parfaits pour des élèves ayant plus d’autonomie, les cours collectifs sont l’occasion de profiter d’une émulation de groupe dans une ambiance studieuse et détendue. Ils sont particulièrement adaptés aux élèves de lycée. En effet, les élèves sont alors plus autonomes et souvent moins timides. Ils peuvent donc s’épanouir en groupe et profiter du travail des autres. Ainsi, ils sont capables de travailler avec un professeur les guidant et reprenant les points présentant des difficultés sans être en permanence à leurs côtés. Ils sont également amener à participer lorsqu’un autre élève demande l’attention du professeur : c’est une occasion pour eux de valider leurs connaissances, de remobiliser les notions acquises…

Les cours collectifs peuvent mêler des élèves de différents niveaux, ce qui ne pose pas problème à condition que les effectifs soient limités. En effet, les professeurs sont capables de jongler avec les notions et de s’adapter au niveau des élèves présents. C’est particulièrement le cas dans les matières scientifiques où les notions sont approfondies chaque années et sans cesse remobilisées. Il peut alors s’établir un échange intéressant entre les niveaux et même parfois entre les disciplines.

Les stages

Les stages allient travail en groupe et travail intensif. Ils ont généralement lieu durant les vacances scolaires et se déroulent sur cinq jours.

Avant la rentrée scolaire, ils permettent à l’élève de remobiliser ses connaissances. C’est l’occasion de vérifier les acquis et de reprendre les points de l’année précédente posant problèmes. À cette occasion, l’élève peut se concentrer sur les notions incontournables à maîtriser pour le cursus choisi. Une fois les bases revalidées, l’élève pourra aborder son année en confiance, avec les meilleures chances de réussite.

Au cours de l’année, chaque période de vacances est l’occasion de faire un point d’étape. En une semaine de stage, l’élève peut soulever tous les points qui n’ont pas été totalement assimilés durant la période scolaire. Ainsi, certains points peuvent être retravaillés en détail, sans être soumis à la contrainte du prochain cours ou du prochain devoir. C’est aussi la possibilité pour les élèves de travailler efficacement durant une partie des vacances et de pouvoir profiter pleinement du reste de leur temps.

Avant les concours ou les examens, le stage permettra à la fois un travail intensif et ciblé. Tous les élèves sont alors de même niveau et préparent la même épreuve. Les échanges et l’entraide entre les élèves sont alors maximaux. Ce type de stage est la préparation idéale pour les concours dont le format est particulier. En plus des enseignements académiques, les professeurs donneront les clés aux élèves pour traiter efficacement un sujet de concours. Cette préparation spécifique est incontournable, les sujets de concours n’ayant ni la forme ni l’esprit des sujets de bac.

Quelle fréquence pour du soutien scolaire ?

Le soutien scolaire peut être mis en place ponctuellement pour aborder un examen ou lever une difficulté bien identifiée. Le choix se portera alors sur un stage, particulièrement adapté à cette problématique. Des cours particuliers peuvent aussi être mis en place ponctuellement. Cependant, il faut alors être réactif à l’apparition des difficultés car les professeurs particuliers ont souvent leurs emplois du temps bien remplis !

Cependant, le soutien scolaire s’établit le plus souvent dans la durée. C’est en effet par un travail régulier que les résultats s’amélioreront progressivement. Ce suivi nécessite un accompagnement régulier qui pourra être offert par des cours particuliers ou des cours collectifs. La fréquence choisie sera fonction des difficultés rencontrées par l’élève, mais pour être efficace un suivi hebdomadaire est la règle. La fréquence pourra être plus élevée pour des élèves demandeurs. Au contraire, avec une fréquence plus faible il ne pourra y avoir que peu de suivi des notions abordées précédemment. On se retrouve alors à « courir » après le programme, sans pouvoir approfondir ou revoir les points travaillés plus tôt.

Et alors, en conclusion ?

Le soutien scolaire se présente sous diverses formes : cours particuliers, cours collectifs, stages. Pour un suivi régulier, je choisis les cours particuliers ou les cours collectifs, si j’ai besoin d’un « boost » alors ce sera plutôt un stage. Je suis un grand timide ? Je serai sûrement plus à l’aise en cours particuliers. J’aime me retrouver en groupe et qu’il y ait de l’animation ? Vive les cours collectifs ! Je rencontre quelques difficultés ? Je n’attends pas qu’elles s’aggravent pour chercher de l’aide. J’ai un examen qui approche ? Un stage intensif me sera sûrement profitable.

Mais surtout, je n’hésite pas à discuter de mes besoins avec un professionnel qui saura m’orienter et me proposer les bonnes solutions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *